Français

Passez à l’action!

La tournée de solidarité pour les droits des travailleurs/euses migrants a terminé mais le travail continue!

Merci à toutes celles et à tous ceux qui ont contribué.

Allez lire nos plus récents billets sur le blogue créé spécialement pour cette tournée.

Vous pouvez toujours faire preuve de solidarité avec les actions pour protéger les droits des travailleuses et travailleurs migrants d’Amérique latine en versant un don à Inter Pares!

La solidarité internationale est plus nécessaire que jamais. L’économie va mal partout dans le monde, les emplois sont précaires et les gens se déplacent, dans leur pays et à l’extérieur.

Ensemble, nous pouvons trouver des moyens de contrer ces difficultés et promouvoir la justice sociale à l’échelle internationale.

Soyez avec nous pour rendre la collaboration possible cet automne!

Avec votre aide, Inter Pares et son homologue, le Project Counselling Service, inviteront au Canada en octobre 2012 trois représentants d’organisations latino-américaines de justice pour les travailleuses et travailleurs migrants dans le cadre d’un échange d’apprentissage et d’élaboration de stratégies.

Faites un don à Inter Pares pour appuyer l’Association des Guatémaltèques unis pour nos droits, ou Asociación Guatemaltecos Unidos por Nuestros Derechos (AGUND), une jeune organisation guatémaltèque formé de travailleuses et travailleurs migrants.

  • Un don de 900 $ couvrira le transport aérien d’un délégué, du Guatemala au Canada. (Vous avez neuf amis? Unissez vos efforts et faites de cela une réalité!)
  • Un don de 150 $ couvrira le coût des visas de toute la délégation.
  • Un don de 50 $ paiera l’essence pour se rendre dans la région du Cobourg où la délégation rencontrera des travailleuses et travailleurs migrants en Ontario.

Faites un don dès aujourd’hui!


Pourquoi soutenir maintenant un échange sur les droits des travailleuses et travailleurs migrants?

Malgré leur importance pour l’économie et la production alimentaire au Canada, les travailleuses et travailleurs migrants temporaires font partie de la main-d’œuvre la plus marginalisée au pays. On a largement documenté les violations des droits du travail dans le cadre des programmes canadiens de travail temporaire : conditions de travail exténuantes, logements surpeuplés, manque d’accès aux soins de santé et menace de déportation immédiate pour ceux qui dénoncent les abus.

Dans leur pays d’origine, les travailleurs et travailleuses migrants temporaires ont été victimes d’agence de recrutement non règlementés qui exigent parfois des sommes exorbitantes et, dans certains cas, forcent des travailleuses et travailleurs à leur céder leurs titres de propriété pour obtenir un emploi.

Malgré les conditions difficiles – notamment le fait d’être séparé de leur famille durant plusieurs mois – bien des Latino-Américain(e)s dépendent de ce type de programmes pour trouver du travail au Canada, au Mexique et aux États-Unis. Et l’économie canadienne dépend elle aussi de ces travailleurs et travailleuses.

On constate l’émergence de changements troublants dans ce programme canadien, déjà complexe. Par exemple, de nouvelles dispositions annoncées en avril 2012 permettront aux employeurs de verser aux travailleuses et travailleurs migrants un salaire jusqu’à 15 % inférieur à la moyenne salariale dans la même région.

Il est plus important que jamais d’agir en solidarité avec les collectivités d’Amérique latine sur les enjeux relatifs à la justice pour les migrants.

En plus de tisser des liens plus étroits avec des groupes de la base oeuvrant auprès des travailleuses et travailleurs migrants au Canada, la délégation participera à l’Assemblée nationale de Sécurité alimentaire Canada du 1 au 4 novembre 2012, à Edmonton.  Elle aura ainsi la chance de créer des liens entre les droits des travailleurs migrants et une agriculture durable, la santé et les aliments, et l’écologie et l’économie.

De quelle façon Inter Pares participe-t-elle à la lutte pour les droits des migrants?

Inter Pares travaille avec le Project Counselling Service, Consejeria en Proyectos en Amérique latine. Le PCS a été mis sur pied en 1979 pour promouvoir et défendre les droits de la personne en Amérique latine, entre autres en appuyant des organisations de la base telles qu’AGUND.

Depuis sa fondation, Inter Pares travaille avec le PCS à :

Recueillir des fonds et du soutien politique auprès du gouvernement et de la population du Canada pour soutenir des centaines d’organisations communautaires œuvrantpour la justice sociale dans toute l’Amérique latine;

Établir des connexions entre les gens du PCS et des homologues du Canada et d’ailleurs dans le monde qui luttent pour des enjeux relatifs aux droits de la personne, à la migration et aux droits des travailleuses et travailleurs migrants au Canada;

Soutenir le leadership des femmes en embrassant une approche féministe; et

Stimuler l’engagement du public canadien en ce qui a trait aux enjeux qui touchent nos homologues latino-américains, tels que la migration, la participation politique des femmes et des peuples autochtones, ainsi que le contrôle local des ressources.

Gregorio Chay, de Defensoria K’iché, homologue d’Inter Pares, alors qu’il présentait une allocution à la Conférence internationale sur les travailleuses et travailleurs migrants tenue en février 2012.

Avec votre aide, la délégation pourra :

  • Tisser des liens plus étroits avec des groupes de la base œuvrant auprès des travailleuses et travailleurs migrants au Canada.
  • S’informer du fonctionnement des programmes au Canada.
  • Partager ses connaissances et ses points de vue avec des décideurs canadiens.

Inter Pares pourra :

  • Accompagner la délégation à des rencontres avec des organisations de la base à Montréal, Ottawa et Toronto.
  • S’informer des difficultés particulières qui se posent aux travailleuses et travailleurs migrants en Méso-Amérique.
  • Établir une connexion entre la délégation et des décideurs canadiens.
  • Partager sa connaissance de la question avec le public canadien afin que les gens saisissent mieux la multiplicité des enjeux.

Vous pourrez :

  • Interagir avec les délégués et le personnel d’Inter Pares par l’entremise d’un blogue sur la visite et sur le mouvement de défense des droits des travailleuses et travailleurs migrants. (Voir les plus récents commentaires affichés à droite.)
  • Constater l’impact tangible de votre don grâce à nos mises à jour par courriel.
  • Si vous êtes à Edmonton, Toronto, Montréal ou Ottawa, participer à nos activités en personne!

Pour plus d’information sur notre travail et la façon d’y participer, communiquer avec Sarah, à sblumel@interpares.ca

Faites un don en ligne dès aujourd’hui!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: